Attention : Ce site n'est plus tenu à jour , pour accéder aux mises à jour allez sur :
causepsy.fr

Psychanalyse :
Essais :

Le Masochisme sexuel

L'idéologie freudienne
Un extrait de l'ouvrage

 

Le fétichisme
Un court essai sur le fétichisme

 

Des livres et des auteurs :
Les neurones de la lecture
Jean Clavreul
J.D. Nasio
Adolf Grunbaüm et la psychanalyse
L'analyse transactionnelle
Le livre noir de la psychanalyse
Impostures intellectuelles
Le séminaire livre XVI


Les brèves du divan
Des articles courts sur la psychanalyse

Le dit lexique
Un petit vocabulaire de la psychanalyse

Quelques liens  
Des liens utiles et pratiques 

Le bistrot des écrits vains...
Les fiches de lecture    

  L'Ardoise Magique
(d
u théâtre, des récits, de la poésie...)


La Chronique de Marguerite   
    

La page d'humour

Ce site a obtnu le label  site-vert il est entièrement écologique :
Toutes les balises HTML sont recyclées en balise de détresse.



en cas d'urgence psychologique cliquez sur le lien : urgence

 

 

causepsy.fr ne se veut pas un "défenseur" de la causepsy, comme on pourrait l'entendre, mais "cause" de "psy".
Notre but n'est pas de diffuser de la littérature anti-psychanalytique, les neurosciences et le cognitivisme n'ont pas besoin d'un coup de main pour cela.
Ce qui ne veut pas dire que nous soyons silencieux sur les énormités qu'a pu proférer plus souvent qu'à son tour la gent psychanalytique, c'est au contraire, comme son nom l'indique, une de ses raisons d'être. Ce site est donc destiné à la réception et la diffusion d'écrits critiques touchant la psychanalyse.

Nous ne sommes pas de ceux qui pensent que la place du psychanalyste se situe dans les média à donner des leçons de "bienpensance" ou derrière un micro à fourguer des conseils stupides aux mères super-dépassées.
Un diagnostic fait en quelques secondes n'a rien à voir avec la psychanalyse mais relève de la psychologie mielleuse de super-marché et du "business" médiatique.

Le psychanalyste n'a pas à se faire le régulateur des institutions, c'est une simple question d'éthique et de... neutralité ; la place du psychanalyste est derrière un divan, dans une expérience unique et irracontable et pour suivre Freud, qualifiant les premiers analystes de "bande de délinquants" au mieux, derrière les barreaux !

Notre conception de la psychanalyse est proche de la définition qu'en donne Jacques Alain Miller, dans le "Prologue de Guittrancourt" et dont nous reproduisons ci-dessous un extrait (Ce qui ne veut pas dire que nous soyons des lacanolâtres) :

"Nulle part au monde il n'y a de diplôme de psychanalyste. Et non pas par hasard, ou par inadvertance, mais pour des raisons qui tiennent à l'essence même de la psychanalyse. On ne voit pas ce que serait l'épreuve de capacité qui déciderait du psychanalyste, alors que l'exercice de la psychanalyse est d'ordre privé, réservé à la confidence que fait le patient à un analyste du plus intime de sa cogitation. Admettons que l'analyste y réponde par une opération, qui est l'interprétation, et qui porte sur ce que l'on appelle l'inconscient. - Cette opération ne pourrait-elle faire la matière de l'épreuve ?-
D'autant que l'interprétation n'est pas l'apanage de la psychanalyse, que toute critique des textes, des documents, des inscriptions, l'emploie aussi bien. Mais l'inconscient freudien n'est constitué que par la relation de parole que j'ai dite, ne peut être homologué en dehors d'elle, et l'interprétation psychanalytique n'est pas probante en elle-même, mais par les effets, imprévisibles, qu'elle suscite chez celui qui la reçoit, et dans le cadre de cette relation même. On n'en sort pas [ ]".

Tout au long de la visite, des liens internes vous permettront de revenir à cette page d'accueil ou de vagabonder à votre gré dans les rubriques de votre choix.
Une partie du site, à droite sur votre écran diffuse de l'écriture sous diverses formes (théâtre, poésie, mémoires, nouvelles etc.) Bonne lecture....

Note : N'envoyez jamais de texte en fichier joint sans avoir pris contact par mail. Faites toujours un dépôt privé ou légal de vos textes.

Retourner au menu